En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. Chaque année, le magasine L'Usine nouvelle établit le classement des écoles d'ingénieurs françaises. Cet article dresse une liste de polytechniciens [a] célèbres ou très connus [b], classée par promotion, et par ordre alphabétique à l'intérieur de chacune d’elles [c].. Contrairement à la plupart des écoles d'ingénieurs, la promotion est l'année d’entrée, et non celle de sortie. L’école Polytechnique de Montréal est reconnue par le CTI (Commission des Titres d’Ingénieur) en France, à ce titre ses diplômés sont reconnus comme ingénieurs diplômés en France (accord France-Canada, juin 2006). Celui-ci avait alors déclaré qu'il voulait suivre la carrière militaire ; il avait fait, en conséquence, d'excellentes études, était entré par le concours à l'École polytechnique, et en était sorti sous-lieutenant au, « … le ministre de la Guerre annonça la suppression du concours de 1915 en raison de l'ampleur prise par le conflit… (Dépêche du 5 janvier 1915. Exit l'université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, place désormais à l’université polytechnique des Hauts-de-France. Cet article dresse une liste de polytechniciens[a] célèbres ou très connus[b], classée par promotion, et par ordre alphabétique à l'intérieur de chacune d’elles[c]. l'Université Polytechnique Hauts-de-France ! L'avenir : un projet d'établissement pour transformer l'Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis en Université Polytechnique Hauts-de-France. Elle en est revenue avec l’assurance que l’université polytechnique des Hauts de France verrait bien le jour. Polytechnique Montréal [1] (officiellement École Polytechnique de Montréal [2]) est un établissement d'enseignement supérieur d'ingénierie affilié à l'Université de Montréal, situé à Montréal et fondé en 1873.En plus de ses programmes de baccalauréat en génie (sanctionnant quatre années d'enseignement après le diplôme de collège propre au Québec), Polytechnique … L'École Polytechnique offre 32 places aux candidats français issus de la filière universitaire, et quelques places à des candidats étrangers étudiants en France.Cette filière concerne des étudiants de nationalité française issus des universités françaises ou étrangères ainsi que les étudiants de nationalité étrangères étudiants en France. Vous souhaitez rejoindre l’un de nos laboratoires ? A l’UPHF, pour l’année universitaire 2019-2020, les droits d’inscription des étudiants étrangers en mobilité internationale sont ramenés au niveau de ceux des étudiants nationaux et de l’UE. … Du changement à l'horizon 2019-2020 Dans la première université polytechnique de France, il y aura d’un côté, les Humanités (lettres, langues, sciences humaines), de l’autre, les sciences et la technologie. The Polytechnic University of Hauts-de-France (Université Polytechnique des Hauts-de-France), previously known as University of Valenciennes and Hainaut-Cambrésis (Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis) until 1 January 2018, is a French public university, based in Valenciennes.It is under the Academy of Lille and is a member of the European Doctoral College Lille-Nord-Pas de … Composante de l'université de Nantes, Polytech Nantes est la première école polytechnique universitaire. It attained full university status as the University of Valenciennes and Hainault-Cambresis in 1979. Dissoute par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale en 1942, la S.A.S. L’école Polytechnique de Montréal est membre de la CGE (Conférence des Grandes Ecoles) en France. Soutenir sa thèse; Contacts des écoles doctorales Le Sorbonn@ute vous propose un Top 10 exclusif des personnes ayant marqué ce haut-lieu du savoir. Soucieuse de développer ses formations et de développer une fertilisation croisée entre Sciences & techniques d’une part, et Humanités d’autre part, l’université de … Il offre de nombreuses options de recherche pour permettre de retrouver plus facilement un camarade. Lorsqu’un polytechnicien redouble, ce qui ne concerne que très peu d’élèves … haut fonctionnaire, résistant, mort pour la France en déportation, ingénieur, journaliste, diplomate, écrivain et homme d'État, ingénieur et homme politique, secrétaire d'État sous Vichy, géologue, paléontologue, préhistorien et anthropologue, banquier et homme politique, délégué général aux Relations économiques franco-allemandes sous le régime de Vichy, ingénieur, pionnier de l'organisation du travail, ingénieur général du génie maritime, dirigeant des constructions navales des Forces navales françaises libres, Cette promotion n'existe pas car le concours a été annulé pour faits de guerre mondiale, professeur de mécanique à l'École polytechnique, pionnier français de la propulsion à réaction, directeur de l', ingénieur, secrétaire d'État aux Transports et aux Communications sous Vichy, général d'Armée, Chef d'État Major de l'Armée de Terre, démographe, économiste, professeur au Collège de France, ingénieur hydrographe général, académicien, statisticien, économiste, ministre sous le régime de Vichy. général du Premier Empire, chevalier d'Empire, homme politique, diplomate et académicien, ingénieur militaire célèbre pour la découverte de la, ingénieur célèbre pour ses inventions dans le domaine de la traduction graphique et, général de division, commandant de l'École polytechnique de 1831 à 1839, académicien, historien et homme politique, inspecteur général des travaux maritimes, membre du, militaire, ambassadeur et homme politique, général de division, commandant de l'École polytechnique de 1840 à 1844, général et homme politique, député puis sénateur, officier du génie, ingénieur à la cour d', général, député de Vitré puis de Saint-Malo, président du conseil général de l’Ille-et-Vilaine, ingénieur en chef des mines, l’un des fondateurs de l’, membre de la Société pantomatique de Quimper, ingénieur des ponts-et-chaussées, fondateur du, ingénieur des ponts à Périgueux, il construit le pont de, mathématicien ; éduqué par son père, admis à l’École du Panthéon, à Polytechnique puis aux Ponts, il participe à la construction du port de, général et homme politique, grand-père du, militaire et homme politique, député puis sénateur, ingénieur des Mines, professeur à l’École des mineurs, général suisse, urbaniste, cartographe, homme politique, cofondateur et premier président de la, physicien, connu pour ses travaux sur la chaleur, mathématicien et général, directeur de l'École polytechnique, ingénieur de la marine, auteur des plans du, inspecteur des Mines, homme politique savoyard, général de brigade, commandant de l'École polytechnique de 1852 à 1854, mort au siège de, général de brigade, commandant de l'École polytechnique en 1854, officier d'artillerie et homme politique, député de l', industriel, découvreur de l'outremer artificiel, chirurgien orthopédiste, inventeur de la seringue hypodermique à piston, médecin, écrivain et chroniqueur scientifique, philosophe, exclu de l'École en 1816, à la, ingénieur des chemins de fer et homme politique, député des Hautes-Pyrénées, général, directeur de l'École polytechnique, inspecteur général de l'artillerie, mathématicien, fondateur de l’École ionienne de mathématiques, pair de France et ministre de Louis-Philippe, conseiller d'État, député, président du Conseil d'État provisoire, amiral, administrateur colonial et homme politique, pionnier de la sociologie, promoteur du paternalisme patronal et de la maison individuelle, amiral, ministre de la Marine sous le Second Empire, militaire, homme politique et académicien, utilisateur du chauffage et de la congélation du vin comme moyen de conservation du vin, avant, homme politique, écrivain, traducteur, journaliste et compositeur, général de division, commandant de l'École polytechnique de 1860 à 1865, général d'artillerie, inventeur du mousqueton Treuille de Beaulieu, général de brigade, écrivain militaire, membre de l', ingénieur des mines, géologue, membre de l', officier et homme politique, préfet et sénateur du Second Empire, ingénieur des chemins de fer et hydrographe, député abolitionniste, premier élève métis (martiniquais), général et homme politique, commandant de l'École polytechnique de 1870 à 1873, général et homme politique, député puis sénateur de la, général de division, commandant de l'École polytechnique de 1873 à 1876, ingénieur, pionnier français des chemins de fer, ingénieur des ponts et chaussées, universitaire et correspondant de l', diplomate et ministre des Affaires étrangères, mathématicien et homme politique, maire de, ingénieur des ponts et chaussées, auteur du, mathématicien, membre de l'Académie française, ingénieur et homme politique, sénateur du, inspecteur général du génie maritime, membre de l', ingénieur hydrographe de la Marine, président de la, général de brigade, commandant de l'École polytechnique de 1878 à 1880, général de division, commandant de l'École polytechnique de 1876 à 1878, ingénieur et homme politique, ministre des Travaux publics, ingénieur et homme politique, maire d'Angers et sénateur, général de division, commandant de l'École polytechnique de 1880 à 1883, ingénieur et éditeur, directeur de la maison d'édition, inspecteur général des ponts et chaussées, directeur général des eaux de Paris et ministre, ingénieur de la marine militaire, constructeur maritime, économiste, inventeur, concepteur des cales de halage adaptées à tous navires, député de la Gironde, colonel, directeur des établissements militaires de Bourges, enseignant à l'École polytechnique, professeur de mécanique au Collège de France, inspecteur général des Ponts et chaussées, président du Congrès international de l'automobile, mathématicien, inventeur, ingénieur général du génie maritime, créateur de la marine militaire du Japon, ingénieur général de première classe, hydrographe de la Marine et astronome, Scientifique français, ami de lycee d'Emile Zola et Paul Cezanne (Les trois inseparables), directeur de l', mathématicien, musicien amateur et initiateur du, homme politique, ministre des travaux publics, seul personnage condamné dans l'affaire du, ingénieur, concepteur d'un système de pont suspendu, homme politique, militaire et écrivain, ministre de la Guerre de la, Inspecteur général des Ponts et Chaussées, forestier, à l'origine du reboisement du massif de l', ingénieur et inventeur, aéronaute et pionnier de l'aviation, ingénieur, directeur général de la construction du, chimiste, découvreur du principe des équilibres chimiques, dit loi Le Chatelier, ingénieur en chef des ponts et chaussées dans les, général de division, commandant de l'École polytechnique de 1908 à 1911, maréchal de France, de Grande-Bretagne et de Pologne, inventeur de téléphone à base de l'électrocapillarité, mathématicien, savant universel, notamment fondateur de la, général, un des premiers organisateurs de l', militaire, généralissime pendant la Première Guerre mondiale, militaire, général de brigade pendant la Première Guerre mondiale, ingénieur en chef des manufactures de l'État, inventeur, astronome, officier, accusé à tort de haute trahison en 1894 dans la célèbre, général, père de l'arme blindée française, médecin, physicien, ingénieur et neurophysiologiste, militaire, premier élève noir (guadeloupéen), ingénieur et chef d'entreprise, membre de l', lieutenant-colonel du génie et fondateur de l'École supérieure d'aéronautique et de construction mécanique (future, général, premier chef de l'état-major tchécoslovaque, ingénieur et industriel, spécialiste de l'artillerie, militaire et écrivain, premier élève musulman algérien, ingénieur, cofondateur et président de la Société générale d'entreprises, aujourd'hui, ingénieur hydrographe, ingénieur constructeur, entrepreneur, militaire et homme politique, député de la, ingénieur automobile et journaliste, créateur des, directeur de la Compagnie française des pétroles, économiste, haut fonctionnaire, académicien et industriel, chef d'entreprise, financier et ingénieur, scientifique, inventeur du radar, académicien, mathématicien, un des fondateurs de la théorie moderne des.
2020 université polytechnique des hauts de france anciens élèves célèbres